En matière de courrier indésirable la lutte est bien difficile, car n’importe quel ordinateur victime d’un virus ou d’un cheval de troie peut servir relais et émettre massivement des messages à l’insu de son propriétaire.
Une étude indépendante des consultants Frédéric Aoun et Bruno Rasle tend à montrer la responsabilité indirecte de certains Fournisseurs d’Accès Internet dans ce Fléau. En effet, ils sont responsables des courriers entrants et sortants, et en ce sens doivent filter le flux d’email circulant sur leurs plateformes. Par leur politique trop tolérante dans ce domaines certains FAI relayent les spams sans trop de soucier de leurs responsabilités. Du coup ils font régulièrement l’objet d’enregistrement sur des listes anti-spam. Ce qui est ensuite préjudiciable à leurs utilisateurs car dans ce cas tous leurs emails sont condidérés comme SPAMs et ne sont pas relayés.
Il est donc indispensable que les FAI identifient les PCs émetteurs de SPAM sur leur reseau et qu’ils les empeche de nuire. Faute de quoi c’est le FAI qui est considéré comme spammeur.
Pour en savoir plus :
Blacklists anti-Spam : par Frédéric Aoun et Bruno Rasle.